Nos vies antérieures

Nos vies antérieures

LE FEBVRIER François Anne Joseph




Homme de loi, administrateur du département, député aux Cinq Cents et au corps législatif, a appartenu au club de Vannes en 1792.

Né le 4 juin 1767 à Josselin, de Mathurin Le Febvrier, notaire et procureur (1731-1771) et de Julienne Gauthier (cf photo : habitation dudit couple), il est en 1789 commandant de la Garde Nationale et procureur de la commune de Josselin. Homme de loi, il est élu au district de Josselin le 14 juin 1790 et devient administrateur du département jusqu'en octobre 1793 où, comme ses collègues, il est destitué et incarcéré jusqu'en novembre 1794.

Selon son certificat de résidence, il s'est installé à Vannes le 13 octobre 1792.

A sa libération, il reprend place au département et est nommé substitut du procureur général syndic en novembre 1795. En juillet de cette année, il dénonce trois suspects au Comité de surveillance de vannes parmi lesquels du Bot, de Pleucadeuc ; le 18 frimaire an IV, il est désigné pour se rendre près du général Hoche à Nantes pour demander des troupes pour défendre le Mobihan et il peut annoncer le 22 frimaire qu'il a obtenu 30 000 hommes du général Chapot.
Administrateur départemental en vue, il réalise à l'âge de 30 ans, un beau mariage lorsque, le 5 fructidor an V, il épouse Marie Anne Mahé de Villeneuve, 18 ans, fille de François Augustin Mahé de Villeneuve "président du corps municipal de Vannes" et de Marie Josèphe Cunat des Férages. Ses témoins et signataires de l'acte appartiennent à l'élite républicaine de Vannes : Faverot, Le Goäsbe, Péniguel, Le Bouhellec, Lucas-Bourgerel...


Quelques mois plus tard, le 25 germinal an VI, il est élu au Conseil des Cinq Cents et gagne Paris où il représente le Morbihan plusieurs années de suite puisqu'après avoir approuvé le 18 brumaire, il est nommé au corps législatif (4 nivôse an VIII) où il siège jusqu'à l'an XI. Revenu à Vannes, il est nommé conseiller de préfecture le 3 frimaire an XI (26.11.1803) et le demeure jusqu'en 1815.

L'un des fondateurs de la Loge de Vannes (Souverain Prince Rose-Croix en 1802), il appartient à la Maçonnerie au moins jusqu'en 1823.

Pendant l'Empire, il est procureur au tribunal de première instance et "est connu pour l'envoi de nombreuses lettres et rapports dénonciateurs à Fouché".

Selon le même auteur, il appartient aux collèges électoraux et aux listes de notabilité ; dix-huitième des cent plus imposées vannetais en 1803, il déclare 2 400 francs de revenus en 1812 mais aurait acquis pour plus de 200 000 francs de biens fonciers en compagnie de sa femme et de sa mère dans sept communes autour de Josselin. Il est vrai qu'il laisse quelques dizaines de milliers de francs dans la faillite de son beau père Mahé de Villeneuve en 1806-1808, son hypothèque de 32 000 francs et ses créances chirographaires n'ayant pu être honorées.

Sous la Restauration, on ne trouve plus trace de lui bien que Luco note qu'il fut avocat et procureur du Roi à Vannes, allant jusqu'à signer la protestation contre le régicide en 1816.

il décède à Vannes le 25 août 1828, ne laissant semble-t-il que trois des fils des neuf enfants qu'il eût de 1799 à 1816 et une fille.

-Julien Le Febvrier, né en 1799, juge au tribunal de Vannes, marié en 1830 à Anne Magdeleine, d'où Lucien
-Joseph Le Febvrier (1800-1829), médecin, sans postérité
-Marianne Le Febvrier (1804-), épouse en 1836 le lieutenant Cassin Emery
-Hyppolithe Le Febvrier (1807-), avoué à Vannes

lien de parenté : ascendance directe

la soeur de F.A.J. Le Febvrier : Marie Augustine Le Febvier (1768-1844) épousa le notaire de Josselin Joseph François Trévelo (1757-1826), d'où postérité.

NOTA /
Notre républicain est à ne pas confondre avec Jacques Joseph Febvrier, conseiller au Présidial en 1789, et qui avait épousé en mai 1781, à Saint Pierre, Françoise Philippe de Lourme qui meurt et est inhumée le 16 juillet 1792...

3 commentaires:

Lucy a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
BELLON a dit…

Je suis tombée sur votre blog en faisant une recherche sur le nom "Mahé de Villeneuve" et "Le Febvrier" (ascendance directe). Bravo pour votre travail de recherche! Vous pourrez enrichir votre article car il se trouve que Marie-Anne Mahé de Villeneuve et F.A.J Le Febvrier ont un autre fils appelé Frédéric François Anne né le 22/12/1810 à Vannes, (marié à Aimée LE BRETON le 16/01/1842 à Lantillac), décédé le 15 décembre 1879 à Lantillac. Il sera propriétaire rentier.
Cordialement.

Morgane

JAHIER Alain a dit…

Bonsoir à tous, lecteurs, chercheurs et curieux bretons.

Je descends par ma grand mère maternelle de Frédéric LE FEBVRIER et Aimée LE BRETON, leur fils Jean Marie LE FEBVRIER épousa Marie EONET, leur fille Marie LE FEBVRIER épousa Eugène LE GENTIL mes arrières grands parents.

JAHIER Alain

message de bienvenu

je suis heureux de partager avec vous, chercheurs d'ancêtres, quelques instants de ma vie et celle de mes aïeux ma famille, mes ancêtres, la Bretagne !

je vous souhaite un agréable moment sur mon Blog